Dysfonction temporo-mandibulaire

La dysfonction mandibulaire résulte d'une malposition du maxillaire inférieur ou mandibule par rapport à l'os temporal, au niveau de l'articulation temporo-mandibulaire, ceci peut être dû entre autre :
 
  • à un mauvais engrenage dentaire entre les dents du « haut » et les dents du « bas » congénital ou acquis ;
  • à une asymétrie ou tension ou laxité ligamentaire ou musculaire congénitale ou acquise ;
  • à des déformations osseuses congénitales ou acquises ;
  • à des malformations posturales congénitales ou acquises.
Cette « dysfonction » ou malposition osseuse entraîne diverses pathologies de l’appareil manducateur ou « appareil de mastication ».
 
Ces pathologies peuvent être locales, intra-buccales, ou se répartir sur tout l’organisme.
 
Les pathologies buccales sont :
 
  • usures importantes des dents ;
  • mobilités dentaires ;
  • parodontoses ;
  • carie dentaire sur des surfaces normalement lisses ;
  • fractures dentaires ;
  • douleurs dentaires.
 
Les pathologies générales sont :
 
  • douleurs chroniques au visage et aux muscles masticateurs ;
  • douleurs aux articulations temporo-mandibulaire au repos ou en mouvement ainsi que des bruits articulaire ;
  • maux de tête parfois même migraineux ;
  • mauvaise position des vertèbres cervicales ;
  • problèmes posturaux cervicales et douleurs cervicales ;
  • problèmes posturaux en général allant jusqu’à l’asymétrie du bassin ;
  • acouphènes (tinnitus) et autres dysfonctions auditives.
Tout ces pathologies peuvent être soignées à l'aide d'une anamnèse rigoureuse standardisée et d'une analyse standardisée et hautement rigoureuse et précise, de la fonction masticatoire et des mouvements mandibulaires.
Cette étude permet une thérapeutique interdisciplinaire dentaire et orthopédique et un suivi impartial de l'évolution de la maladie chez le patient.